Les marques ne sont pas mortes

A la suite, un court extrait du célèbre (et très discuté) No Logo de Klein. Pourtant, suivant sa même logique, nous pouvons rester calmes : les Marques sont en pleine forme!

« En 1988, lors de la rencontre annuelle de l’Association américaine de la publicité nationale (U.S. Association of National Advertisers), Graham H. Phillips, président américain d’Ogilvy and Mather, reprocha aux gestionnaires rassemblés de s’être abaissés jusqu’à un « marché d’articles de base » plutôt qu’à un marché fondé sur l’image. « Je doute qu’un grand nombre d’entre vous apprécieraient un marché d’articles de base dans lequel la concurrence ne serait fondée que sur le prix, la promotion et les rabais, qui peuvent tous être aisément reproduits par la concurrence, ce qui entraînerait une baisse constante des profits, un déclin et une faillite éventuelle. D’autres soulignèrent l’importance de maintenir une « valeur ajoutée conceptuelle », autrement dit, du marketing et rien que du marketing.

L’avertissement des agences était menaçant : s’abaisser à entrer en concurrence sur la base de la valeur réelle, c’était provoquer non seulement la mort de la marque, mais aussi celle de l’entreprise. »

No Logo

La Mort de la Marque

Naomi Klein, Ed. Babel 200i 0